Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

JetBrains annonce la sortie de la version 2019.2 de TeamCity
Son serveur d'intégration continue basé sur Java

Le , par Michael Guilloux

8PARTAGES

6  0 
JetBrains vient d'annoncer la sortie de TeamCity 2019.2, la deuxième et dernière version majeure de l'année de son serveur d'intégration continue (CI) et de gestion des builds basé sur Java. TeamCity 2019.1 est arrivé en mai dernier avec des nouveautés et améliorations parmi lesquelles on pouvait compter une toute nouvelle interface utilisateur, une intégration native de GitLab et un support pour les pull requests GitLab et Bitbucket Server. Les nouveautés incluaient également l'authentification par jeton, la détection et le reporting des tests Go et les demandes AWS Spot Fleet.

Dans cette nouvelle version majeure, TeamCity vous offre d'excellents moyens de gérer le nettoyage de vos builds et de suivre les performances de votre serveur. Il prend en charge les modèles de lancement EC2 et propose une nouvelle syntaxe DSL pour définir les chaînes de build. Il fournit en outre un moyen simple d'exécuter des builds personnelles avec des correctifs Git, et apporte encore bon nombre d'améliorations à l'interface utilisateur expérimentale. Dans la suite, nous vous présentons avec un peu plus de détails les nouveautés et améliorations cés de cette version.

De nouvelles règles de nettoyage

TeamCity 2019.2 apporte de nouvelles dimensions de contrôle sur les artefacts et les données historiques créés par vos builds. Le remaniement du moteur de nettoyage vous permet de configurer plusieurs stratégies avec un large éventail de filtres. Vous pouvez par exemple choisir de conserver toutes les builds de certaines branches, ou celles qui comportent des étiquettes spécifiques. L'utilité de nouvelles règles de nettoyage nous semble particulièrement notable pour les entreprises qui mènent de nombreux projets, et pour les équipes qui utilisent des branches de fonctionnalités au cours du développement.


Vue globale de votre intégration continue (CI)

Les pros adorent les outils qui les aident à surveiller le comportement et les performances des systèmes critiques à leur mission. C'est pourquoi, à compter de la version 2019.2, TeamCity expose ses mesures au moyen d'un terminal HTTP, ce qui permet de les collecter avec Prometheus pour les visualiser dans son interface Web, ou dans un tableau de bord Grafana. Notons que ces mesures comprennent les informations de performance du serveur ainsi que divers détails sur les agents, les projets et les configurations de build.


L'évolutivité passée au niveau supérieur

Pour beaucoup de grands groupes, une CI haute performance est essentielle aux workflows. TeamCity fait un pas de plus vers une configuration à plusieurs nœuds. Il vous permet d'ajouter des builds à la file d'attente, de gérer les problèmes de builds et les investigations, et d'effectuer d'autres actions de niveau utilisateur – sur un serveur secondaire.

Plus de moyens d'être productifs avec l'interface expérimentale

Les développeurs ouvrent souvent TeamCity plusieurs fois par jour. Il est donc nécessaire qu'ils puissent y trouver rapidement ce qu'ils cherchent, quelles que soient la taille et la complexité de leurs projets. Ainsi, et conformément à la feuille de route de l'interface utilisateur de TeamCity, JetBrains présente une nouvelle page de build qui vous permet de naviguer simplement dans l'historique des builds, d'enquêter sur les problèmes et de découvrir des erreurs de configuration ou des goulots d'étranglement dans vos chaînes de builds. Ci-dessous un aperçu de l'interface.


Modèles de lancement EC2. Des builds à des niveaux élevés

JetBrains veut faire en sorte que TeamCity comporte tout ce dont vous avez besoin dans un workflow moderne. La version 2019.2 ajoute donc la prise en charge des modèles de lancement EC2 (Amazon Elastic Compute Cloud) et permet d'exécuter des agents de build cloud en utilisant les paramètres de lancement de votre compte AWS. Grâce aux modèles de lancement, la mise à jour et l'installation de nouveaux logiciels sur les agents de build deviennent simples et directes. Vous n'avez plus besoin d'opérer le moindre changement dans la configuration de votre projet TeamCity.


Autres nouveautés et améliorations

TeamCity 2019.2 facilite la construction des chaînes de builds. Le DSL (ou langage dédié) de Kotlin propose désormais une syntaxe simple et très directe pour définir les chaînes de build. Vous pouvez configurer des builds parallèles et séquentiels, ainsi que des conditions d'échec et des dépendances, et stocker l'ensemble sous forme de code.


La configuration de projet s'est grandement simplifiée. À compter de la version 2019.2, vos configurations de DSL Kotlin peuvent inclure des paramètres personnalisés que vous devez définir dans l'interface utilisateur lors de l'importation du projet.

Avec TeamCity 2019.2, vous allez tester plus rapidement vos modifications en créant un correctif Git, en le mettant en ligne sur TeamCity puis en exécutant une build personnelle, sans créer de branche ni de commit.


Télécharger TeamCity 2019.2

Voir aussi :

Sortie de DataGrip 2019.3, l'EDI de JetBrains destiné aux administrateurs de bases de données vient avec le support de MongoDB et une première version du débogueur PL/SQL
RubyMine 2019.3 est disponible avec la possibilité de configurer le mappage pour RuboCop, apporte un meilleur aperçu du code et améliore le débogueur
IntelliJ IDEA 2019.3 est disponible avec une amélioration notable des performances et de la qualité, ainsi que de nombreuses corrections de bugs
WebStorm 2019.3 est disponible avec un démarrage plus rapide, une prise en charge plus avancée de Vue.js et une complétion de code plus intelligente pour JavaScript
PhpStorm 2019.3 est disponible et intègre un support complet de PHP 7.4, le style de code PSR-12, le support de MongoDB, le Windows Subsystem for Linux (WSL), et autres
Sortie de CLion 2019.3, la dernière version majeure de l'année 2019 pour l'EDI C/C++ de Jetbrains

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !